L’affaire Corse

La création cette année de courses avec une condition sur la valeur handicap en Corse a provoqué quelques remous et mérite quelques explications qui peuvent être utiles également aux entraineurs et propriétaires de métropole. Le service des handicapeurs s’est fait reprocher d’avoir baissé les valeurs de deux chevaux pour qu’ils puissent participer à une course avec une condition sur la valeur handicap.

Dans ce type de courses, pour participer, il faut avoir une valeur handicap inférieur à une certaine limite mais l’engagement est libre quelque soit la valeur handicap du cheval. Une fois les engagements validés, nous étudions la valeur handicap des chevaux qui ont une valeur légèrement supérieure à la limite pour s’assurer qu’on ne peut pas les faire rentrer dans la course en baissant leur valeur. En effet, comme indiqué sur le site de France-galop, la « valeur est une valeur ponctuelle, susceptible d’évoluer à tout moment« , à la hausse quand les lignes du cheval progressent et à la baisse quand les lignes ne sont pas bonnes et/ou pour faire rentrer un cheval dans une catégorie. Il faut néanmoins que le cheval remplisse deux conditions pour que nous baissions sa valeur :

  • il ne doit pas avoir déjà été publié récemment dans un handicap. On ne peut pas publier un cheval dans deux valeurs différentes.
  • Il doit avoir fait lors de ses dernières courses, des performances inférieures à sa valeur.

En 2017, nous avons pour l’instant baissé la valeur de 91 chevaux pour les faire rentrer dans des courses à valeur handicap ou des handicaps de catégorie (67 d’une livre et 24 d’un Kg). Sur ses 91 chevaux, trois seulement ont gagné la course dans laquelle on les a fait rentrer, ce qui justifie notre approche.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :